L’EURL : comment la créer ?

L’EURL, une entreprise proche de la SARL est une perspective très alléchante pour les entrepreneurs. Mais qu’est-ce qui la rend si intéressante ? Et comment en profiter ?

L’EURL et ses avantages

L’EURL ou Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limité est une société pareille que la SARL, mais la seule différence avec celle-ci c’est que l’associé est une seule personne. Voilà donc un moyen de bénéficier seul du statut de société et du lancement de projet. Dans cette EURL, la création d’une entreprise avec un petit fond est possible, car le minimum de montant exigé est de un euro. En outre, en cas de dette, la responsabilité de l’associé sera à la hauteur des contributions du capital, ce qui signifie que les biens du protagoniste seront en sécurité, mais, à condition qu’il n’y ait pas commis de faute de gestion.

Autant d’avantages poussent les entrepreneurs à créer son EURL. Mais si vous n’êtes pas familier aux processus de constitution d’une entreprise, diverses agences telles que l’agence-juridique.com peuvent vous libérer des situations anxiogènes.

La constitution de l’EURL

Pour constituer une EURL, attendez-vous à suivre plusieurs processus. Pour commencer, il faut déterminer le siège social. Ensuite il faut faire place à la dénomination sociale et c’est après que la rédaction des statuts doit être effectuée, car elle offre le moyen de caractériser les droits et les devoirs de l’associé ou bien les modalités de l’entreprise. En outre, une évaluation des apports en nature est requise, puis la personne concernée doit se trouver une banque pour ouvrir un compte professionnel et y déposer les contributions en numéraire du capital social. Soulignons qu’à partir du moment de la souscription, le protagoniste doit impérativement libérer 20% de ces apports, le reste sera libre dans les 5 années qui suivent la déclaration de l’entreprise. Après, il faut tout conclure en signant les statuts, prendre contact avec un journal licite pour y publier un avis de constitution et procéder à la déclaration sur l’honneur de non-condamnation de la tête dirigeante. Mais ce n’est pas tout, l’étape suivante nécessite une déclaration de la constitution de l’EURL effectuer par le remplissage du formulaire MO. Une fois terminé, l’aventure s’arrête sur la déposition de la demande d’immatriculation de la société auprès du greffe.